• samedi 13 juillet 2019
  • 20h30
  • Théâtre de la mer
  • Tarif à partir de 34€
  • samedi 13 juillet 2019
  • 20h30
  • Théâtre de la mer
  • Tarif à partir de 34€
Image entete
Christian McBride

CHRISTIAN McBRIDE ‘’ SITUATION‘’

Propulsé par une énergie implacable et un amour illimité pour le swing, le chemin de Christian McBride n’a cessé d’être traversé par des expériences positives depuis ses débuts sur scène. L’immense contrebassiste intègre le jazz à tous les niveaux. Agé d’à peine 18 ans, il jouait au sein du quintette de Freddie Hubbard. Avec ses différentes formations, McBride a toujours dessiné le jazz à 360 ​​degrés. Qui n’a pas joué avec lui ? Le caméléon virtuose a un sens du swing chéri de tous. Ses collaborations donnent le vertige et témoignent de son éclectisme : Pat Metheny, Chick Corea, Joshua Redman, mais aussi James Brown ou Sting, ont fait appel à lui. Le natif de Philadelphie est aujourd’hui l’un des musiciens les plus demandés, enregistrés et respectés de son temps. Il est également directeur artistique du Newport Jazz Festival, il sévit sur les ondes pour les radios SiriusXM et NPR aux Etats-Unis et codirige le nouveau musée national du Jazz à Harlem.

« Situation » est le résultat d’un heureux accident. Monterey Jazz Festival, 2007 : des membres du groupe sont contraints d’annuler leur participation au dernier moment, McBride improvise une nouvelle formation en un tour de main, avec des complices musiciens présents sur le festival. Exit la batterie, place aux platines à la voix et au piano pour une virée dans la galaxie funk !

Christian McBride : contrebasse électrique et acoustique | Patrice Rushen : claviers, piano | Alyson Williams : chant | Ron Blake : saxophone | DJ Logic : platines | Jahi Sundance Lake : platines

 

Virtuose époustouflant, Christian McBride aime fondre sa contrebasse véloce dans une masse orchestrale imposante. Son big band swingue sur tous les modes, du plus classique au plus funk, avec un petit faible pour le survoltage hard bop. Sur scène, l'homme est impressionnant et sa musique, millimétrée au pupitre près, des plus réjouissantes.
Télérama