• samedi 13 juillet 2019
  • 22h30
  • Théâtre de la mer
  • Tarif à partir de 34€
  • samedi 13 juillet 2019
  • 22h30
  • Théâtre de la mer
  • Tarif à partir de 34€
Image entete
Fred Pallem & Le Sacre du Tympan

FRED PALLEM & LE SACRE DU TYMPAN ‘’ SOUL CINEMA ‘’

Le Sacre du Tympan est créé en avril 1998, date de l’enregistrement des premières démos au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. C’est sur ces bancs que Fred Pallem rencontre la plupart des dix-sept musiciens qui vont composer son orchestre. Dès le début, la démarche artistique du Sacre du Tympan est de faire fusionner musique “populaire” (pop, rock) et musique “savante” (jazz, contemporain) tout en convoquant des images dans l’esprit de l’auditeur: l’aspect cinématographique est toujours très présent dans les compositions

“What is soul? I don’t know” avouait George Clinton en 1970 sur le premier album de Funkadelic. En 2017, une autre question se pose.
“C’est quoi le soul cinéma ?” La réponse est signée Fred Pallem, cerveau du Sacre du Tympan et instigateur de ce concept stéréophonique enfermé sur deux tranches de vinyle noir. Pour ce projet, le génial collectif de musiciens de l’Hexagone s’est approprié quelques B.O funky et soul jazz de la grande époque de la Blaxploitation et des séries B cultes des années 1960-1970. Un programme interprété dans le déchaînement et l’exubérance, reprenant les B.O (La Panthère Noire de Harlem, The Lost Man) mises en son par les titans de l’époque (Quincy Jones, Curtis May ied, Isaac Hayes).

Fred Pallem : Fender bass |  Guillaume Magne : guitares |  Frédéric Escoffier : orgue, Clavinet, Fender Rhodes |  Jérémy Piazza : batterie |  Abraham Mansfarroll : percussions |  Fred Gastard : Tenor & Bass saxophones | Sylvain Bardiau - Claude Egea : trompette |  Matthias Mahler : trombone
 | Lisa Spada - Dom Farkas : chant

Album « Soul Cinema! »

Bassiste, producteur, chef d’orchestre, Fred Pallem est un bon génie: tout ce qu’il touche devient lumineux, intelligent, fascinant […] Funk tortueux, duels de cuivres affutés et susurrements de loulous en rut sont au programme, restitués avec une classe impériale.
Les Inrockuptibles